Findface reconnait les inconnus dans la rue

Lancé en 2016, le service de reconnaissance faciale Findface propose, à partir de l'envoi d'une photo, de retrouver le profil Vkontakte (plus grand réseau social en Russie) de la personne correspondante. Cette technologie avait fait parler d'elle après la publication du projet "Your face is big data" par le photographe Egor Tsvetkov, qui démontrait la facilité avec laquelle des personnes croisées dans le métro pouvaient être identifiées. Depuis, l'éditeur moscovite a lancé une version spéciale pour Twitter avec un positionnement marketing différent (recherche de personnes disparues ou utilisant une identité frauduleuse), mais une technologie tout autant invasive.

FindFace was launched this February by the Moscow-based company N-Tech.lab, which says the service was designed to facilitate online dating, allowing users to photograph anyone on the street, locate their social media profile, and learn more about them, before trying to get acquainted directly. Tsvetkov says FindFace was able to find social media accounts for 70 percent of the young people he photographed, though it worked only half as often with pictures of older individuals. (source)

Twitter Facebook

Ce que révèle notre historique de navigation

Le collectif berlinois Tactical Technology et le Share Lab ont étudié l'historique de navigation d'un journaliste Suisse afin d'évaluer ce que ces meta-données révèle de nos vies. On découvre ainsi dans un article vertigineux, la reconstruction des moindres aspects du quotidien de ce journaliste volontaire, qui restera heureusement anonyme pour les besoins de ce projet. Après avoir d'abord inféré les intentions, besoins et préférences de leur cobaye, les data scientists ont réussi à modéliser ses habitudes et ses opinions personnelles. Bien que nécessitant une expertise en data mining, toutes les techniques utilisées dans le cadre de ce projet peuvent très facilement employées par des entreprises privées ou des institutions gouvernementales.

As websites Mr J visits contain a lot of trackers, small bits of data used for collecting behavioural information of users, the experiment also showed which companies extract the most data on Mr J. Google, Facebook and Twitter were unsurprisingly among the companies with the largest number of trackers. It was also interesting to “read” sample web pages Mr J visited like a machine would do it. This is possible with Google’s Cloud Natural Language tool, which is attached to its deep learning platform and can be used to extract information about people, places, events, and much more, mentioned in text documents, news articles or blog posts. It recognised important events, names, and places based on keywords it picked up from web pages. (source)

Twitter Facebook

Data Selfie révèle les données collectées par Facebook

Data Selfie est une extension pour le navigateur Chrome qui reproduit le comportement des traceurs mis en place par Facebook sur son réseau social. Développée par Hang Do Thi Duc and Regina Flores Mir, elle agit comme un révélateur des données collectées lors de votre navigation ou de vos interactions sur Facebook. L'extension applique également les algorithmes de prédiction de l'Université de Cambridge et d'IBM pour qualifier votre personnalité et vos intérêts. Les connaissances inférées de vos données sont présentées sous la forme d'un table de bord interactif.

"The point of data selfie is not to necessarily be 100% accurate," Flores Mir says. "Of course what we’re doing is only providing you a tiny, tiny sliver of the iceberg of data that’s out there. But we’re trying to reveal to you the process of how [data collection] works." (source)

Twitter Facebook

De l'historique de navigation au compte Twitter

Des chercheurs de l'Université de Stanford ont réussi à désanonymiser l'historique de navigation d'internautes et à les (re)lier à leur compte Twitter. Présenté dans un article scientifique, leur modèle consiste à calculer la probabilité qu'un fil de données particulier (lui même basé sur un ensemble de contacts) génère l'historique de navigation observé. 72% des 400 participants à l'étude ont ainsi été identifiés avec succès à partir de leur comportement sur le Web.

This is, to our knowledge, the largest-scale demonstration of deanonymization to date, since it picks the correct user out of hundreds of millions of possible Twitter users. In addition, our method requires only that a person clicks on the links appearing in their social media feeds, not that they post any content—so even people who are careful about what they share on the internet are still vulnerable to this attack. (source)

Twitter Facebook

Un traçeur qui reconnait tous vos navigateurs

Des chercheurs de l'université Lehigh ont mis au point une nouvelle technique de fingerprinting permettant de reconnaître un même utilisateur utilisant plusieurs navigateurs (sur une seule machine). Elle s'appuie sur la reconnaissance de plusieurs paramètres du système d'exploitation ou de la configuration de l'ordinateur (e.g.: type de processeur ou de graphique). Ces variables (features) sont déterminées à partir d'une série de tâches effectuées par le navigateur. Bien que ce nouveau procédé puisse être utilisé afin de renforcer la sécurité de certaines services, elle augmente également les possibilités de traçage par les publicitaires.

"From the negative perspective, people can use our cross-browser tracking to violate users' privacy by providing customized ads," Yinzhi Cao, the lead researcher who is an assistant professor in the Computer Science and Engineering Department at Lehigh University, told Ars. "Our work makes the scenario even worse, because after the user switches browsers, the ads company can still recognize the user. In order to defeat the privacy violation, we believe that we need to know our enemy well." (source)

Twitter Facebook