Privacy International s'attaque au lobby des rencontres

L'association anglaise Privacy International lance une page bidon pour dénoncer la collecte massive de données personnelles par les sites de rencontre et le monopole du groupe IAC. Ce dernier détient en effet plus de 45 services ou applications permettant de trouver l'amour, dont les célèbres Tinder, Meetic, Ok cupid ou Match. Privacy International met notamment l'accent sur les conditions d'utilisation de ces sites, qui autorisent le partage de données avec des sites similaires ou des acteurs tiers.

When you sign up to a dating site you are entrusting that company with very personal, sensitive information about your love life. This includes your tastes, interests, passions, political views and sexual preferences. What many users are unaware of is that many of the best known dating websites are all part of a larger group. (source)