De l'historique de navigation au compte Twitter

Des chercheurs de l'Université de Stanford ont réussi à désanonymiser l'historique de navigation d'internautes et à les (re)lier à leur compte Twitter. Présenté dans un article scientifique, leur modèle consiste à calculer la probabilité qu'un fil de données particulier (lui même basé sur un ensemble de contacts) génère l'historique de navigation observé. 72% des 400 participants à l'étude ont ainsi été identifiés avec succès à partir de leur comportement sur le Web.

This is, to our knowledge, the largest-scale demonstration of deanonymization to date, since it picks the correct user out of hundreds of millions of possible Twitter users. In addition, our method requires only that a person clicks on the links appearing in their social media feeds, not that they post any content—so even people who are careful about what they share on the internet are still vulnerable to this attack. (source)