A chaque donnée sa valeur selon les marketeurs

La société Aimia a publié les résultats d'une étude sur le data-driven marketing et la fidélité des clients auprès de 15000 consommateurs dans 9 pays. Intitulée "Love me, love my data", l'enquête met l'accent sur la perception de la valeur des données personnelles selon la nationalité ou l'âge des utilisateurs. Elle reflète également l'acceptation croissante d'un processus de marchandisation où la gratuité d'un service ou la qualité d'une expérience nécessite de renoncer à une partie de sa vie privée. On regrettera qu'aucune critique ou alternative à ce paradigme ne soit évoquée dans l'étude.

Customers understand the principle of sharing data in exchange for value. But as we can see from the range of values given, consumers have massively different views on its value. For marketers, this poses a significant challenge in how you treat each customer and recognize their differences. Now, companies must understand what customers want in exchange for their data. They need to create a personal experience and show customers they have used their data to make their lives easier. (source)